Donner ses organes

Sommaire

Donner ses organes

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

À votre mort, vous envisagez de faire don de vos organes pour permettre à une autre personne de vivre.

Voici comment procéder pour donner ses organes.

1. À quel âge peut-on donner ses organes ?

  • Il n’est pas nécessaire d’être jeune pour donner ses organes. Le prélèvement des organes peut avoir lieu à tout âge et quel que soit votre état de santé du moment. Pour les mineurs, ce sont les parents ou les tuteurs légaux qui prennent la décision d’autoriser ou non le prélèvement. Les mineurs de 13 à 18 ans peuvent toutefois faire connaître leur refus en s’inscrivant sur le registre national des refus.
  • Les médecins estimeront l’état de vos organes au jour de votre décès pour décider s’ils peuvent être utilisés pour une greffe. Il est possible de prélever un cœur jusqu'à 65 ans, des poumons jusqu'à 70 ans, le foie jusqu'à 80 ans, les reins jusqu'à 85 ans et les cornées jusqu'à 90 ans.

Les plus de cinquante ans sont les plus généreux, puisque l'âge moyen des donneurs était de 54,5 ans en 2012.

Lire l'article Ooreka

2. Faites savoir que vous voulez donner vos organes

Si vous n'avez pas fait connaître votre refus de votre vivant, vous êtes supposé consentir au prélèvement de vos organes après votre mort. Cependant, vos proches peuvent s’y opposer. C’est ce qui arrive le plus souvent quand le défunt ne les a pas informés de sa volonté. Vos proches seront, en effet, toujours interrogés par l’équipe médicale.

Pour être certain que votre souhait soit respecté, il est important :

  • d'informer vos proches de votre décision ;
  • de disposer d’une carte de donneur d'organes que vous porterez sur vous afin de garder une trace de votre choix.

Plusieurs associations, telles que l'Agence de la biomédecine sur www.dondorganes.fr ou France Adot sur www.france-adot.org, proposent des modèles de cartes gratuites en complétant un formulaire sur leur site.

3. Comment savoir à qui seront donnés vos organes ?

Le don est toujours anonyme. Le nom du donneur ne peut être communiqué au receveur, et réciproquement. Votre famille pourra cependant être informée des organes prélevés ainsi que du résultat des greffes, si elle le demande à l’équipe médicale qui l’a suivie.

Cet anonymat a été conçu pour préserver les familles en deuil et pour aider les personnes greffées à prendre de la distance par rapport à leur greffon, même si beaucoup d’entre elles pensent régulièrement au donneur.

4. Signalez votre refus de donner tout ou partie de vos organes

Il est possible de refuser le don d'organes ou de certains organes uniquement.

Si vous refusez que l’on vous prélève vos organes le jour de votre décès, vous avez la possibilité de vous inscrire sur le registre national des refus, auprès de l'Agence de la biomédecine, en leur adressant le formulaire complété à l’adresse suivante :

Agence de la biomédecine

Registre national des refus

1, avenue du Stade-de-France

93212 Saint-Denis-la-Plaine cedex

Ce registre est consulté systématiquement par les équipes médicales avant un éventuel prélèvement.

Obsèques

Obsèques : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider à organiser vos obsèques
  • L'organisation des obsèques, les funérailles...
Télécharger Mon Guide

Ces pros peuvent vous aider