Obsèques : garder le défunt à domicile

À jour en Août 2017

Écrit par les experts Ooreka

Entre le décès et les obsèques, le corps du défunt peut être conservé dans différents lieux : dans une chambre funéraire ou funérarium, dans un institut médico-légal, dans une chambre mortuaire ou enfin à domicile.

Peut-on garder un défunt à domicile ?

Après un décès, les proches peuvent décider de garder le défunt à domicile (chez l'un d'eux ou bien chez le défunt), sous réserve bien entendu d'avoir procédé aux démarches obligatoires en cas de décès.

Sauf si cela a eu lieu à son domicile, il faut prévoir le transport du corps, du lieu où il est décédé jusqu'au domicile :

  • le défunt n'est pas encore mis en bière : c'est un transport dit à visage découvert ;
  • le corps doit être transféré à domicile dans les 24 heures qui suivent son décès ou 48 heures s'il a reçu les soins d'un thanatopracteur.

Pour cela, les proches contactent l'opérateur funéraire de leur choix : celui-ci se charge des formalités du transfert.

Pour conserver le défunt à domicile avant les obsèques

La famille peut réaliser elle-même la toilette mortuaire du défunt : toilette, habillage, coiffage... Mais il est plus fréquent de faire appel à un professionnel : infirmière, aide-soignante ou personnel mandaté par l'opérateur funéraire.

Pour la conservation du corps jusqu'aux obsèques (jusqu'à 6 jours après le décès), il existe différents procédés :

  • le froid : utilisation de glace carbonique, d'un lit ou d'une rampe réfrigérante ;
  • les procédés chimiques : injection par voie artérielle d'une substance antibactérienne (formol) qui retarde le processus de dégradation du corps de plusieurs jours. Cela est réalisé par un thanatopracteur, sur autorisation, après information de la famille par écrit au moyen d'un document officiel.

Bon à savoir : les soins de conservation ne peuvent être réalisés au domicile du défunt que lorsque le décès est survenu à son domicile, dans un délai de 36 heures après le décès (délai qui peut être prorogé de 12 heures pour tenir compte de circonstances particulières), et lorsque le domicile répond à des exigences minimales de configuration de la pièce où sont réalisés ces soins (décret n° 2017-983 du 10 mai 2017).


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
michel kubler

conservateur de cimetière | collectivité

Expert

julien decastiaux

marbrerie et pompes funèbres

Expert

AL
aurore l

agent d'etat civil | mairie

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Prenez rendez-vous

Décrivez votre demande en quelques clics.

Des spécialistes de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !

Prendre rendez-vous

Merci de préciser votre attente pour ce rendez-vous.

Merci de préciser votre attente pour ce rendez-vous.

Merci de préciser qui est concerné par le rendez-vous.

Merci de préciser quel est le délai de votre projet.

Merci de préciser votre code postal.



Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !