Le don d'organe

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en novembre 2018

Sommaire

  • Don d'organe : un don gratuit pour la vie d'un autre
  • Les démarches pour le don d'organe
  • Devenir du corps en cas de don d'organe

Lorsqu'une personne décède, elle peut décider de faire don de son corps à la médecine. Cela peut prendre deux formes différentes : le don d'organe ou bien le don du corps à la science.

Don d'organe : un don gratuit pour la vie d'un autre

Le don d'organe est une possibilité qui se présente souvent à la famille du défunt.

Présentation des méthodes de contraception existantes et nos conseils pour vous aider à choisir le contraceptif qui vous correspondra le mieux.

Selon certaines conditions (notamment si celui-ci était en bonne santé), un ou plusieurs organes du défunt peuvent être prélevés pour prolonger la vie d'une personne en attente de greffe.

Au 1er janvier 2016, plus de 14 000 patients étaient inscrits en liste d’attente d’un organe.

Le prélèvement d'organes doit se faire très rapidement après le décès d'une personne pour ne pas altérer les fonctions des organes. Le don d'organe n'entraîne aucun frais supplémentaire pour les proches du défunt.

 

Les démarches pour le don d'organe

Légalement, la règle est celle du consentement présumé : toute personne qui n'a pas signalé de son vivant son opposition au don d'organe est présumée consentante.

Ainsi :

  • Le prélèvement peut se faire immédiatement si le défunt avait clairement exprimé son accord de son vivant.
  • Si le défunt est un enfant mineur, le prélèvement ne peut pas se faire sans l'accord de ses parents.
  • Les personnes qui ne souhaitent pas faire de don d'organe doivent s'inscrire sur le registre national des refus, qui est consulté par les médecins avant tout prélèvement, ou le signifier dans un document signé et daté confié à un proche. Le défunt peut choisir de refuser certains types de dons uniquement (cornée, pour la recherche médicale, etc.).
  • Si l'on ne connaît pas les vœux du défunt, il est présumé donneur.

Devenir du corps en cas de don d'organe

Si le don d'organe peut se faire, les médecins procèdent à une intervention chirurgicale dans les plus brefs délais afin de prélever les organes dont ils ont besoin. Ensuite, le corps du défunt est rendu à ses proches qui peuvent organiser les funérailles.

Obsèques : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour faire les bons choix
  • Des conseils sur les démarches, l'organisation et le financement
Télécharger mon guide
Obsèques