Le constat de décès

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en novembre 2018

Sommaire

  • Qu'est-ce que le constat de décès ?
  • Utilité du certificat de décès
  • Composition du constat de décès
  • Constat de décès : démarches selon le lieu du décès

Le constat de décès est obligatoire pour obtenir ensuite le permis d'inhumer le défunt et son acte de décès, délivré par la mairie.

Qu'est-ce que le constat de décès ?

Lors du décès d'un proche, le premier réflexe est d'appeler un médecin afin de faire constater le décès.

Les critères légaux de la mort reposent sur la mort cérébrale :

  • Le médecin doit constater la mort cérébrale pour pouvoir rédiger le certificat de décès, même s'il subsiste des signes de fonctionnement viscéral. La mort doit être réelle, constante et absolue.
  • La mort cérébrale est à distinguer de la mort apparente : il peut s'agir d'un arrêt temporaire ou d'un simple ralentissement des fonctions respiratoire et cardiaque.

Une fois le décès constaté, le médecin rédige un constat de décès ou un certificat médical de décès.

Utilité du certificat de décès

Le constat de décès permet :

Composition du constat de décès

Le constat de décès est constitué d'une partie médicale et d'une partie administrative.

Partie administrative

La première partie du certificat de décès est purement administrative (destinée à la mairie du lieu du décès et aux autres administrations). Elle indique :

  • les prénoms et le nom du défunt ;
  • sa date de naissance ;
  • son sexe ; 
  • son domicile et la commune du décès ;
  • la date et l'heure de sa mort ;
  • les informations nécessaires à la délivrance de l'autorisation de fermeture du cercueil et à la réalisation des opérations funéraires ;
  • la signature et le cachet du médecin.

Depuis le 22 avril 2017, la partie administrative du certificat de décès peut être transmise, par le médecin signataire, par voie électronique à la mairie de la commune du décès et aux organismes funéraires, et non plus seulement sous format papier (décret n° 2017-602 du 21 avril 2017).

Partie médicale

La deuxième partie du certificat de décès est purement médicale. Elle mentionne uniquement la ou les causes de décès.

Depuis le 22 avril 2017, un volet médical complémentaire au certificat doit être rempli par le médecin dès lors que les causes du décès sont connues plusieurs jours après le décès et que les volets administratif et médical ont déjà été adressés à leurs destinataires.

Constat de décès : démarches selon le lieu du décès

Pour établir le constat de décès, tout dépend du lieu où le défunt est décédé : à domicile, dans un hôpital ou une clinique, dans une maison de retraite ou bien sur la voie publique.

Voici un tableau récapitulant les démarches selon le lieu :

Lieu du décès Démarches
Domicile Le décès est constaté par un médecin généraliste (médecin de famille, SAMU...), celui-ci délivre un certificat de décès.
La famille décide de garder le défunt au domicile jusqu'aux obsèques ou bien de le faire transférer dans un lieu légal : chambre mortuaire.
Le médecin peut décider de faire transférer le défunt en institut médico-légal s'il a des doutes sur les causes du décès.
En cas de mort violente (accident, suicide), les proches doivent appeler la gendarmerie ou le commissariat de police.
Hôpital public Le décès est constaté par un médecin de l'hôpital : celui-ci rédige le certificat de décès qui est transmis à la mairie pour la déclaration de décès.
Le médecin peut également rédiger le certificat de mort naturelle (nécessaire en cas d'assurance-vie) ou bien demander une enquête sur les causes du décès. Dans ce cas, le défunt est envoyé à l'institut médico-légal.
La famille doit se rendre à l'hôpital pour les formalités administratives, munie des pièces d'état civil du défunt.
Maison de retraite, clinique, établissement privé de soins Le décès est constaté par un médecin de l'établissement : il rédige un certificat de décès.
Les formalités varient d'un établissement à un autre : certains transmettent le certificat en mairie pour la déclaration de décès, d'autres laissent à la famille le soin de le faire.
Sur la voie publique

Le décès est constaté par un médecin, le certificat de décès peut être rédigé par le Procureur de la République du département, la gendarmerie ou la police.

Obsèques : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour faire les bons choix
  • Des conseils sur les démarches, l'organisation et le financement
Télécharger mon guide
Obsèques

Aussi dans la rubrique :

Démarches

Sommaire

Délai pour effectuer les démarches

Démarches