Le constat de décès

À jour en Août 2017

Écrit par les experts Ooreka

Le constat de décès est obligatoire pour obtenir ensuite le permis d'inhumer le défunt et son acte de décès, délivré par la mairie.

Qu'est-ce que le constat de décès ?

Lors du décès d'un proche, le premier réflexe est d'appeler un médecin afin de faire constater le décès.

Les critères légaux de la mort reposent sur la mort cérébrale :

  • Le médecin doit constater la mort cérébrale pour pouvoir rédiger le certificat de décès, même s'il subsiste des signes de fonctionnement viscéral. La mort doit être réelle, constante et absolue.
  • La mort cérébrale est à distinguer de la mort apparente : il peut s'agir d'un arrêt temporaire ou d'un simple ralentissement des fonctions respiratoire et cardiaque.

Une fois le décès constaté, le médecin rédige un constat de décès ou un certificat médical de décès.

Bon à savoir : sur demande des proches, il peut également rédiger un certificat de mort naturelle, destiné à l'assurance-vie, le cas échéant.

À noter : le certificat de décès est établi après examen médical, sans avance de frais de la part de la famille. Le médecin sera rémunéré par les régimes d'assurance maladie obligatoires, dans les conditions fixées par le décret n° 2017-1002 du 10 mai 2017.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Utilité du certificat de décès

Le constat de décès permet :

À noter : l'article 223-6 du Code pénal prévoit des sanctions pour non-assistance à personne en danger pour toute personne n'ayant pas prévenu les secours en découvrant le corps inanimé d'une personne

Composition du constat de décès

Le constat de décès est constitué d'une partie médicale et d'une partie administrative.

Partie administrative

La première partie du certificat de décès est purement administrative (destinée à la mairie du lieu du décès et aux autres administrations). Elle indique :

  • les prénoms et le nom du défunt ;
  • sa date de naissance ;
  • son sexe ; 
  • son domicile et la commune du décès ;
  • la date et l'heure de sa mort ;
  • les informations nécessaires à la délivrance de l'autorisation de fermeture du cercueil et à la réalisation des opérations funéraires ;
  • la signature et le cachet du médecin.

Depuis le 22 avril 2017, la partie administrative du certificat de décès peut être transmise, par le médecin signataire, par voie électronique à la mairie de la commune du décès et aux organismes funéraires, et non plus seulement sous format papier (décret n° 2017-602 du 21 avril 2017).

Partie médicale

La deuxième partie du certificat de décès est purement médicale. Elle mentionne uniquement la ou les causes de décès.

Depuis le 22 avril 2017, un volet médical complémentaire au certificat doit être rempli par le médecin dès lors que les causes du décès sont connues plusieurs jours après le décès et que les volets administratif et médical ont déjà été adressés à leurs destinataires.

À noter : c'est le cas lorsque les causes du décès sont décelées après une recherche scientifique, comme une autopsie. Dans ce cas, le médecin doit adresser ce volet médical complémentaire au certificat de décès en mentionnant les causes du décès.

Constat de décès : démarches selon le lieu du décès

Pour établir le constat de décès, tout dépend du lieu où le défunt est décédé : à domicile, dans un hôpital ou une clinique, dans une maison de retraite ou bien sur la voie publique.

Voici un tableau récapitulant les démarches selon le lieu :

Lieu du décès Démarches
Domicile Le décès est constaté par un médecin généraliste (médecin de famille, SAMU...), celui-ci délivre un certificat de décès.
La famille décide de garder le défunt au domicile jusqu'aux obsèques ou bien de le faire transférer dans un lieu légal : chambre mortuaire.
Le médecin peut décider de faire transférer le défunt en institut médico-légal s'il a des doutes sur les causes du décès.
En cas de mort violente (accident, suicide), les proches doivent appeler la gendarmerie ou le commissariat de police.
Hôpital public Le décès est constaté par un médecin de l'hôpital : celui-ci rédige le certificat de décès qui est transmis à la mairie pour la déclaration de décès.
Le médecin peut également rédiger le certificat de mort naturelle (nécessaire en cas d'assurance-vie) ou bien demander une enquête sur les causes du décès. Dans ce cas, le défunt est envoyé à l'institut médico-légal.
La famille doit se rendre à l'hôpital pour les formalités administratives, munie des pièces d'état civil du défunt.
Maison de retraite, clinique, établissement privé de soins Le décès est constaté par un médecin de l'établissement : il rédige un certificat de décès.
Les formalités varient d'un établissement à un autre : certains transmettent le certificat en mairie pour la déclaration de décès, d'autres laissent à la famille le soin de le faire.
Sur la voie publique

Le décès est constaté par un médecin, le certificat de décès peut être rédigé par le Procureur de la République du département, la gendarmerie ou la police.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
corentin delobel

avocat - docteur en droit | cabinet delobel

Expert

CO
christian odaert

retraité du secteur bancaire

Expert

TB
thierry blz

notariat | blz clt

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Prenez rendez-vous

Décrivez votre demande en quelques clics.

Des spécialistes de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !

Prendre rendez-vous

Merci de préciser votre attente pour ce rendez-vous.

Merci de préciser votre attente pour ce rendez-vous.

Merci de préciser qui est concerné par le rendez-vous.

Merci de préciser quel est le délai de votre projet.

Merci de préciser votre code postal.



Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !