Soins de conservation du corps

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en novembre 2018

Sommaire

  • Conservation du corps par le froid : plus simple et moins chère
  • Avantages des procédés chimiques de conservation du corps
  • Autres soins de conservation du corps

Après un décès, des soignants ou aides-soignants procèdent à différents soins destinés à rendre au défunt son apparence la plus naturelle avant la présentation à la famille puis les obsèques. Parmi ces soins : la toilette mortuaire mais également les soins de conservation du corps.

Il existe différents moyens de conservation d'un corps avant la mise en cercueil :

  • le froid ;
  • les procédés chimiques : on parle alors de thanatopraxie.

Conservation du corps par le froid : plus simple et moins chère

Cette technique permet de conserver le corps au domicile familial.

La technique la plus utilisée pour conserver le corps d'un défunt est le froid. On peut utiliser différents outils :

  • La glace carbonique : on place de la glace sur le corps du défunt en différents endroits, celui-ci gèle à son contact (-96 °C) :
    • une méthode efficace ;
    • ne nécessite ni autorisation spéciale, ni présence d'un agent de police/gendarme.
  • Les équipements réfrigérants (rampes et lits) :
    • ces équipements peuvent être loués (environ 70 € pour 48 heures) ;
    • recommandés lorsque le corps reste au domicile familial.

Si vous décidez de conserver le corps à domicile, il est important d'apporter au défunt les mêmes soins que ceux de la toilette mortuaire : la famille peut le faire ou bien une personne qualifiée (infirmière, aide-soignante).

 

Avantages des procédés chimiques de conservation du corps

Les soins de conservation du corps par des procédés chimiques ne sont pas obligatoires. Ils sont régis par le Code des communes :

  • pour les réaliser, il faut nécessairement l'accord du maire de la commune où le décès a eu lieu ou de celle où les soins sont pratiqués ;
  • le thanatopracteur réalise ces soins en présence d'un représentant de la loi (police, gendarmerie).

Il s'agit d'injecter un produit antiseptique dans le corps pour le conserver plus longtemps.

Cette technique est également appelée thanatopraxie ou formolisation : elle n'est pas compatible avec l'utilisation de glace carbonique. Cette technique de conservation chimique présente plusieurs avantages :

  • le délai minimum avant la mise en bière du défunt peut être porté de 24 à 48 heures ;
  • ce type de conservation du corps permet de garder le défunt à domicile et évite son transport dans une chambre funéraire (case frigorifique) ;
  • utile lorsqu'il faut, pour différentes raisons, repousser la fermeture du cercueil de plusieurs jours.

S'agissant d'actes invasifs, la famille est informée sur l'objet et la nature des soins de conservation, par la mise à disposition d'un document écrit officiel.

Seul inconvénient : ces soins peuvent être assez chers. Pensez à faire dresser plusieurs devis avant de choisir votre thanatopracteur.

Autres soins de conservation du corps

Après la toilette mortuaire et les soins de conservation du corps (par le froid ou la thanatopraxie), l'opérateur funéraire apporte des soins de présentation au corps du défunt.

Voici certains des différents soins :

  • habillage du défunt : généralement, la famille apporte une tenue qu'elle a choisie ;
  • soins cosmétiques : coiffage, manucure, maquillage.

Ces soins peuvent bien entendu être réalisés par la famille.

Obsèques : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour faire les bons choix
  • Des conseils sur les démarches, l'organisation et le financement
Télécharger mon guide
Obsèques

Aussi dans la rubrique :

Déroulement

Sommaire

Soins et toilette du défunt

Thanatopracteur Conservation d'un corps Toilette mortuaire

Transport du corps du défunt

Transport du corps Règles de transport du corps du défunt au funérarium

Mise en bière

Mise en bière