Sépulture ou dispersion des cendres ?

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2018

Sommaire

L'évolution des pratiques funéraires depuis quelques décennies en France place les familles devant de nouveaux choix. En effet, après une crémation, il est nécessaire de choisir entre déposer l’urne dans une sépulture ou bien procéder à la dispersion des cendres, auquel cas il n’y aura pas de sépulture.

Ce zoom vous apporte des informations et des éléments de réflexion pour vous aider dans une prise de décision.

Dispersion des cendres, sépulture et travail de deuil

Parmi les différentes destinations possibles des cendres après une crémation, il y a la dispersion.

Lorsque les cendres d'un défunt sont dispersées dans un "jardin du souvenir" au cimetière, la seule marque de sépulture n’est souvent qu’une plaquette fixée parmi d’autres sur un "monument commun" et indiquant les nom, prénom et dates du défunt.

Est-ce suffisant pour faire le travail de deuil ? L’on peut en douter lorsqu’on constate que, pour nombre de "dispersions", les cendres sont mises en tas de manière à bien pouvoir repérer le lieu, comme pour compenser l’absence d’une sépulture bien marquée.

Qualités d’une sépulture

Visibilité

La sépulture est un lieu marqué, visible et identifiable. On lui donnera une importance et une visibilité à l’échelle de la notoriété réelle ou fantasmée que l’on veut donner au défunt,… mais aussi à sa famille ou au groupe auquel il appartenait.

Accessibilité

Examinons les possibilités qui se présentent et leurs conséquences pour l'accessibilité :

  • Le cimetière est, bien entendu, le lieu adéquat, car par définition il est public.
  • Lorsque la sépulture est en propriété privée, ce qui est une possibilité pour les urnes, cela crée automatiquement "une servitude perpétuelle à l’endroit où l’urne est inhumée, de manière à garantir la liberté de chacun de venir se recueillir devant les cendres du défunt" (circulaire IOCB0915243C, III-3 ).
  • Le problème d’accessibilité se pose pour la dispersion en pleine nature – donc sans point de sépulture marqué. Où aller, où se rendre pour évoquer le défunt ?

Pérennité

Il faut qu’elle dure le temps nécessaire pour que le souvenir du défunt ait le temps de s'estomper dans la mémoire de ses proches.

À chacun de juger, car les traditions familiales et les réactions sont très différentes dans ce domaine.

Sépulture et dispersion des cendres : la question des marques

Depuis Napoléon, chaque citoyen a droit à une sépulture individuelle dotée de marques de sépulture.

Ce principe se retrouve dans notre droit actuel avec l’obligation pour chaque mairie de proposer une concession d’emplacement à titre gratuit dans le cimetière communal.

L’emplacement peut recevoir des marques de sépultures ( art. L2223-12 du CGCT).

Cette possibilité de sépulture est ouverte tant aux défunts en cercueil qu’aux défunts en urnes (circulaire IOCB0915243C, III ), ces derniers n’étant plus seulement "des cendres" mais bien des "défunts" depuis la Loi funéraire de 2008 (art. 11 à 13).

Cette sépulture est généralement sous la forme

  • d’une tombe en pleine terre (cercueil ou urne enterrés) ;
  • d’un caveau ou, plus petit, d’un cavurne à urnes ;
  • d’un enfeu pour cercueil appelé columbarium lorsqu’il s’agit d’urnes.

Pour en savoir plus :

  • Légalement, c'est au défunt d'organiser ses obsèques. S'il ne l'a pas fait de son vivant, cela revient à la famille, qui se trouve devant de nombreux choix. Comment organiser des obsèques ? Réponse et conseils sur notre site.
  • Quelles sont les prestations de la convention obsèques : obligatoires et facultatives. Quel est le délai de rétractation ? On vous informe.
  • Il existe plusieurs types d'aides pour financer des obsèques, variables selon les situations de chacun. Vous les trouverez indiquées sur notre site.
Obsèques

Obsèques : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour faire les bons choix
  • Des conseils sur les démarches, l'organisation et le financement
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Préparer

Sommaire